La marque de vêtement Wax, Mansaya Notre histoire

boutique Mansaya, marque de vêtement africain wax

 

Aujourd’hui la marque de vêtement wax Mansaya traverse une période difficile ou la vie, les moments en famille et entre amis prennent une place centrale. C’est pour cela que nous avons décidé d’un grand changement cette année. À toutes nos clientes qui nous ont encouragé, suivi, et nous ont apportées une aide depuis 14 ans, nous vous dédions la rubrique de ce blog en racontant notre histoire. L’histoire de Mansaya, cette marque de vêtement wax qui existe depuis plus d’une décennie, faisant partie d’un marché de niche s’ouvrant aujourd’hui à l’internationale.

 

L’histoire de notre marque

Mansaya est co-fondé par Adama Togola et Dema Nomba Rose en août 2007.

Nous avions un rêve fou de vouloir partager la culture africaine et le tissu wax au quotidien à travers le monde de la mode. Nous avons grandi en France et nous aimons la mode occidentale, ces tenues classiques et ses mélanges de matière, mais aussi la mode africaine.

Cette mode africaine, nous la côtoyons lors de cérémonies de mariage essentiellement de communauté africaine. C’était uniquement pour ces occasions que nous pouvions nous vêtir sans honte de vêtement traditionnel africain (wax, bogolan, Bazin). Cependant, nous étions bien à l’aise dans ces croisements de culture de la mode (occidentale/ africaine).

C’est lors d’un voyage au Mali que nous avons eu la vision de rendre le quotidien de chaque femme vivant dans d’autres continents singulier. Utiliser le tissu wax, le travailler, l’étudier et les rendre accessibles au quotidien fut pour nous une mission nouvelle. Le départ de l’aventure à commencé à ce moment-là.

 

Le métier de styliste malgré elle

Adama est une femme ayant la quarantaine aujourd’hui. Elle est arrivée en France à l’âge de 8 ans dans un contexte familial compliqué. Très vite, elle a dû se prendre en main

dans un monde où les repères familiaux peuvent prendre une direction inattendu. Adama à ouvert son cœur vers une nouvelle famille constituée de sa grande sœur, de son beau-frère et de ses nièces dont elle s’est occupée dès son plus jeune âge. Aussi, je crois que nous sommes faits pour aimer notre prochain. Lorsque l’amour n’est pas assez présent dans une maison, le cœur et l’esprit se fabriquent des garde-fous pour créer cette amour et le faire vivre.

Pour Adama cela fut le dessin. Son moment d’évasion fut le dessin, c’est-à-dire mettre son imagination au service de l’art. Sa vision de la mode s’est construite d’un imaginaire d’enfant à vous reconstruire une vie remplie de souhait, d’aventure d’élégance mais aussi de discipline de contrainte et de désillusion. Très tôt, Adama a eu des responsabilités et a donc abandonné l’idée que le dessin pouvait animer sa vie professionnelle. Dessiner est devenu comme un jardin secret. Ma stupeur fut grande quand j’ai découvert 20 ans plus tard, tous les croquis qu’elle possédait. J’ai compris à cet instant qu’il était temps que ces croquis voient enfin la lumière.

La vision d’entreprendre

Rose, une femme ayant la quarantaine aujourd’hui, je suis née en France même si j’ai passé une partie de mon enfance au Cameroun en famille puis avec mon père. C’est un moment de ma vie dont le seul souvenir fut la joie d’être en Afrique excepté que je me sentais seule sans pour autant être malheureuse. Cette solitude est devenue au fil du temps vitale pour me retrouver avec moi-même et me construire de l’intérieur.

A l’adolescence, Très vite, je savais que je souhaitais créer ma « boite » mais je ne savais pas où, comment, et quand. J’ai grandi dans une famille où tout est sujet à réussir, ou nous sommes beaucoup encouragées dans ce que nous souhaitons faire, ou le rêve à une importance particulière. Assez jeune, j’ai eu l’exemple de mon père en quittant le Cameroun avec sa société en France.

Il nous mettait à l’abri des difficultés qu’il pouvait rencontrer mais nous participions cependant à son activité pendant nos vacances scolaires. Je crois que le désir d’entreprendre c’est conduit naturellement car j’aime apprendre et j’aime découvrir chez l’autre ce qui n’est pas encore dans la lumière.

Rose | Photographie par Garrick

Son rêve

Très jeune, j’ai toujours rêvé de devenir une entrepreneuse sans comprendre que cela allait me transformer profondément . Ce rêve, riche d’épreuves, de solitude, de décisions me confortent que ma décision est la bonne. Pourquoi ? Les épreuves me rendent plus proche de l’Homme, la solitude me rend plus disponible et mes décisions m’écartent des mauvaises personnes.

Aujourd’hui, je suis fière d’être entourée d’une équipe qui se construit avec des valeurs humaines qui définissent Mansaya. Mes chères, Construisez vos rêves grâce à vos épreuves, votre solitude et chaque décisions prises, car sans ces tourments, votre entreprise n’aura aucune histoire.

Belle semaine

photo : Gloria_mcmari

mua : claire Laugeois

photo : arthur